Glossaire
des Séminaires Intensifs vers l’Éveil

Que recouvrent au juste les mots
que nous employons quand nous parlons de « méditation », d’« Éveil », … ?
Vous trouverez ici de quoi approfondir votre réflexion sur ces notions essentielles.

Les termes du glossaire sont expliqués ici
dans le contexte de leur utilisation
durant le séminaire.

Les définitions ci-dessous ne prétendent pas à l’exhaustivité.

Éveil ou Expérience directe ou Contact direct, en anglais Enlightenment (habituellement traduit par « Illumination »).

Les termes ci-dessus ont des sens similaires.

  • État d’Être, état d’unité, résultant d’une perception directe, non intellectuelle, de ce qui est vraiment. « Directe » signifie que celui qui fait l’expérience n’est plus distinct de ce dont il fait l’expérience. Il n’y a plus qu’UN.
  • L’Éveil est accessible à tous puisqu’il est en quelque sorte l’état naturel sur lequel viennent, en le masquant, se greffer tous les autres états de conscience. Cette conscience unitaire, stable et permanente en chacun, est indissociable d’un état exceptionnel de paix et d’harmonie avec tout ce qui est.
  • La plupart du temps, cette dimension impersonnelle et universelle est occultée par l’activité mentale. Cette dernière mobilise et limite la conscience en la mettant le plus souvent au service des exigences de la personnalité.

Méditation

  • Pratique de l’attention persévérante orientée vers ce qui est perçu ici et maintenant.
  • La méditation consiste à entrer en soi, étant de plus en plus présent, attentif au contenu ou à l’absence de contenu de l’esprit. Tout ceci sans intention de juger, de justifier, de comprendre ni d’expliquer quoi que ce soit.
  • Avec l’entraînement, il s’ensuit un ralentissement des pensées, engendrant un calme profond et une grande lucidité.

Contemplation

  • Méditation avec objet, comparativement avec la méditation sans objet définie plus haut.
  • C’est le fait de porter une attention persévérante sur l’objet de contemplation, sans idée préconçue, sans censure, sans intention de juger, de justifier, de comprendre ou d’expliquer quoi que ce soit.

Objet de contemplation

Ce sur quoi est portée une pleine attention en fonction d’un axe de contemplation tel que :

  • Qui je suis, Ce que je suis,
  • Ce qu’est la vie, Ce qu’est un autre, etc.

Dyade

  • Du grec ancien « dyados » qui signifie « dualité », « couple ». D’une manière générale, dyade signifie « paire ».
  • Dans le contexte du Séminaire Intensif, « dyade » signifie une séquence de communication régulée entre deux partenaires, chacun prenant tour à tour le rôle de celui qui communique et de celui qui écoute.

Nature véritable

Terme se référant à la nature même de l’expérience de l’Éveil.

Ici et maintenant ou l’instant présent

  • Plus nous sommes Ici et Maintenant, plus nous sommes proches de la vérité.
  • Notre passé n’est que la représentation mentale d’événements que nous avons traversés. Il s’agit bien de NOTRE passé, car c’est nous qui l’avons ainsi élaboré ; d’autres individus ayant traversé au même moment, les mêmes événements, en auront créé d’autres représentations. Par conséquent, nos passés sont subjectifs, constitués de constructions mentales propres à chacun, et qui se modifient avec le temps.
  • Notre futur, tout comme notre passé, ne consiste qu’en constructions mentales. Par conséquent il est totalement impossible d’entrer en contact direct avec la Réalité en se situant dans un passé personnellement recomposé ou dans un futur imaginé.
  • C’est uniquement lorsque nous sommes totalement Ici et Maintenant, en pleine conscience, que la Réalité se révèle.

Traditions Orientales

Sont ainsi définies les principales Traditions asiatiques telles que l’Hindouisme, le Bouddhisme et le Taoïsme, lesquelles ont principalement, et depuis des siècles, mis l’accent sur :

  • La connaissance de soi,
  • La connaissance des fondements de l’univers,
  • La place et le rôle de l’homme au sein de l’univers,

Ces grandes Traditions sont l’expression d’une spiritualité mise au premier plan de l’existence.

Marathon

Nom donné aux USA, dans les années 70, à des sessions résidentielles de thérapies de groupe, durant plusieurs jours, et menées à un rythme soutenu.

Koan

Développé principalement par la branche Rinzaï du zen japonais, le koan est une formulation le plus souvent paradoxale, et qui peut même paraître absurde, bien qu’elle recèle une immense vérité : c’est une porte d’accès à l’Éveil.
Le koan produit une soudaine déstabilisation du mental, le fait sortir de ses routines en proposant l’inconcevable, en imaginant l’impossible.
En recevant un koan sous forme d’affirmation, d’anecdote, de question ou même par la lecture, pendant un bref instant nous pouvons accéder à la liberté de l’esprit, en traversant nos limitations mentales.
De même, certaines histoires humoristiques peuvent déclencher un rire soudain, qui a pour effet de désarçonner le mental, de le débarrasser dans l’instant de ses façons habituelles de penser et nous rendant, pour un moment, pleinement ouverts à ce qui est.

  • Qui suis-je ? Que suis-je ? sont des koans qui produisent des effets purificateurs sur le mental tant que ce dernier s’acharne à leur trouver une réponse intellectuelle, alors que l’expérience d’Éveil est du domaine de l’Être.
  • Le mental capitule lorsqu’il reconnaît implicitement son impuissance à répondre véritablement à ce qu’il prend pour des questions. Le chercheur peut alors faire l’expérience directe d’Être.

Exemples de Koans :

Quel était ton visage avant la naissance de tes parents ?
Quel est le bruit fait par une seule main qui applaudit ?

Réalité

L’expérience directe de ce qui est, ici et maintenant. La Réalité se situe au-delà de toutes représentations mentales, qu’elles soient véhiculées par des mots, des émotions ou des sensations.

« Ce n’est pas parce que les choses
sont difficiles que nous n’osons pas,
mais c’est parce que nous n’osons pas
qu’elles sont difficiles. »

Sénèque